« On ne dira jamais assez combien la parole et le geste d’un papa et d’une maman sont importants aux yeux de l’enfant. Ceux-ci sont ses premiers référents.

Si des parents ont ici fait la démarche de s’inquiéter du bien-être de leur enfant en consultant une thérapeute (Lise en l’occurrence), ils ont déjà fait un pas vers un monde qu’ils avaient quelque peu oublié : celui des contes et le message qu’ils véhiculent

Dans le monde du « tout cuit dans le bec », nombreux parents trouvent très pratique de confier leurs enfants à la télé (il y a même des programmes destinés aux bébés), à des éducateurs, des nounous, etc. Pour eux, il est normal que leur progéniture ait plus de contacts avec le petit écran qu’avec eux. Certains poussent même la commodité de leur installer la télé dans la chambre. Ces petits s’endorment donc avec une vision virtuelle et dangereuse du monde puisque non expliquée. Après cela, on s’étonnera que des craintes s’installent au plus profond d’eux jusqu’à parfois se transformer en phobies.

C’est pourquoi, il est important de se donner la permission de prendre une demi-heure en soirée (ou le peu de temps dont on dispose mais en tenant tout de même compte de l’interactivité du conte) avec l’enfant tout propret, installé confortablement et disposé à entendre une jolie histoire… Pas n’importe laquelle, celle qui lui parle, dans laquelle il peut facilement s’identifier à l’un des personnages,  à une situation qu’un enfant imaginaire vit comme lui… Il peut ensuite en discuter avec papa ou maman (ou mieux encore, les deux, quel bonheur pour tous !). Les parents retrouvent ainsi leur vrai rôle et l’enfant, qui sait qu’ils ont une solution à son problème, n’hésitera jamais à les consulter… Problème qui, finalement s’amoindrit jusqu’à disparaître.

Un livre donc à utiliser sans modération, écrit par une belle personne qui a réfléchi à la problématique et qui, de surcroît,  possède une très jolie plume. J’aime particulièrement cette interactivité et la possibilité de noter le cheminement entrepris. Un véritable « livre de vie » à ne pas oublier dans une bibliothèque.

Bravo et merci à Lise de m’avoir fait l’immense honneur de me confier l’écriture de cette préface.

Merci aussi pour chaque parent ‘responsable’ qui se procurera ce livre. »

Yvette H.

Prix au concours d’écriture du Printemps des bibliothèques 2013 (organisé par la Bibliothèque centrale de la Province de Hainaut et les bibliothèques hainuyères)

Publicités