Recherche

Sophro – contes pour enfants

Melle Séraphine®

Catégorie

DOCU

DOCU – Rdv entre un père et sa fille

http://www.ohmymag.com/enfants/ce-papa-a-decide-de-montrer-ce-qu-039-est-un-premier-rendez-vous-reussi-a-sa-fille-vous-allez-fondre_art80756.html

Publicités

DOCU – Ce soir j’ai mon cours de sophro ! »

Mais qu’est-ce que la Sophrologie ?

« Ce soir j’ai mon cours de sophro ! » vous dit une amie, « Faites de la sophrologie, ça peut vous aider » conseille votre médecin, « Mon fils fait de la sophrologie au lycée pour la préparation au bac » vous explique votre voisine.

 

Si vous faites l’expérience, comme je la fais parfois moi-même, d’interroger votre entourage sur la sophrologie, vous vous apercevrez que souvent les personnes ne savent pas précisément en quoi cela consiste et on vous répondra :

http://www.francedouleurs.fr/publications/la-sophrologie/

 

« Je pense que c’est une sorte de relaxation ».

 

Afin de vous éclairer sur cette méthode que je partage au quotidien avec mes patients et mes élèves je me propose aujourd’hui de vous guider sur le chemin sa découverte, de vous parler de son histoire, de ses indications.

CONSEIL – Non à la violence éducative ordinaire

Voici un témoignage intéressant trouvé sur Facebook sur la page « non à la violence éducative ordinaire »

« Il y a peu de temps, grâce à ce groupe j’ai osé intervenir dans un magasin auprès d’une maman qui brusquait son gamin, l’insultait, le méprisait en public. la maman était dans un état de stress, d’énervement, son mari semblait la harceler au téléphone et de l’autre elle obligeait son petit garçon a choisir seul ses chaussures. il pleurait, il était pétrifié, n’osant choisir, n’osant parlé, ça m’a bouleversé. je me suis rappelée des mots de Valérie L’otarie Savante dans un post qu’elle avait mis il y a plusieurs mois: je me suis approchée de la maman et je lui ai dit:
 » madame, je suis sûr que vous n’avez pas envie d’être maltraitante avec votre enfant »

Elle s’est arrêtée net .
Je lui ai proposé mon aide une première fois mais l’a rejeté.
Voyant qu’elle reprenait de plus belle, je suis revenue sur mes pas, en lui disant que je voyais qu’elle n’allait pas bien et que ça me rendait triste pour elle et que je pouvait peut être lui apporter mon aide pour que ça se passe mieux.
Elle m’a durement dit que » je ne connaissais rien sur elle », je lui ai dit que « en effet, mais qu’en tant que femme et maman, je pouvais très bien imaginer car moi aussi parfois j’ai du mal, parce que ce n’est pas tous les jours facile et qu’on se sent souvent seule mais que nos enfants ne doivent pas subir cela » je lui ai proposé de s’asseoir et de souffler.

Je me suis occupée du petit garçon en lui expliquant qu’il était encore trop petit pour choisir des chaussures et que c’était normal qu’il pleure et d’avoir peur mais que ça maman n’était pas en état de l’aider pour le moment et que j’allais prendre le relais.
10 min après, il avait ses chaussures, et il avait retrouvé son sourire, sa maman allait un peu mieux. j’ai essayé de l’apaiser un moment, de lui expliquer qu’elle avait le droit de demander de l’aide, je lui ai renseigné une association et elle s’est excuse auprès de son gamin , en pleurs

Je sais que c’est souvent difficile d’oser intervenir mais je pense que c’est essentiel que les enfants sachent que des adultes veillent à leur sécurité et rappellent que certaines choses ne sont pas normal et proposent autre chose. je ne sais pas comment ca se passera pour lui mais je me dis que ni ce petit garçon , ni la maman n’oubliera ce moment où l’on remet les choses à l’endroit.

Merci Valérie et merci a toutes pour les conseils que vous partagez sur cette page »

Albine Q

 

Pour rejoindre la page : cliquez sur le lien https://www.facebook.com/groups/102239296815/10152145310716816/?comment_id=10152151394816816&notif_t=like

 

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑