Recherche

Sophro – contes pour enfants

Melle Séraphine®

Catégorie

DOCU

Les sophro-contes : relation d’aide ou développement personnel?

 

cropped-thankyou-11.png

Pour vous expliquer dans les grandes lignes la différence (ou les différences) entre le développement personnel et la relation d’aide, il faut que vous sachiez que:

  • qui dit relation d’aide dit thérapeute (référent et certifié)
  • que la sophrologie n’est pas une profession reconnue
  • que le point précédent ne donne pas le droit de se proclamer sophrologue lorsqu’on n’a pas suivi de cursus
  • que le coaching n’est pas de la relation d’aide
  • que le développement personnel n’est pas de la relation d’aide
  • que la médiumnité, le reiki et tout autre outils énergétique ne font pas partie de la sophrologie
  • que la relation d’aide engage la personne et son référent
  • que la relation d’aide est un travail en profondeur autour d’une pathologie
  • que si le sophrologue se sent dépassé par le cas du patient, il délègue à un confrère spécialisé
  • que la relation d’aide se passe dans un cadre précis et délimité par le patient et son référent
  • que la sophrologie n’est pas que de la relaxation
  • que les sophro-contes font partie de la sophrologie
  • que les sophro-contes sont de la relation d’aide lorsqu’ils sont utilisés par un référent et dans un contexte professionnel
  • que les sophro-contes sont des outils de développement personnel lorsqu’ils sont utilisés par des parents, des professeurs, des fréres et soeurs, en institution, dans le bus, en centre de loisirs

La relation d’aide = La relation d’aide désigne l’accompagnement psychologique, professionnel ou non, le plus souvent sous forme d’entretiens en tête-à-tête, de personnes en situation de détresse morale ou en demande de soutien (parfois appelé relation « soignant-soigné »). Dans le cadre des approches de la psychothérapie, les principes de la relation d’aide découlent principalement de travaux tels que ceux de Carl Rogers et de Abraham Maslow dans la seconde moitié du xxe siècle. (merci Wikipédia)

Le développement personnel = En psychologie, le développement personnel représente un ensemble de courants de pensées et de méthodes1 destinées à l’amélioration de la connaissance de soi2, la valorisation des talents et potentiels3, l’amélioration de la qualité de vie, à la réalisation de ses aspirations et de ses rêves4. Le développement personnel n’est toutefois pas considéré comme une psychothérapie même s’il peut y participer1. (Merci Wikipédia)

Je pense qu’il était important d’éclaircir ce point.

Si vous souhaitez prendre connaissance des sophro-contes déjà édités, suivez ce lien

Pour me contacter

Publicités

Nouveau!

le sophrologue est dans le sac

Nouveau!

Pour vous, parents et enseignants, les sophro-contes sont disponibles en téléchargement légal via la plateforme www.mieuxenseigner.be

Mais aussi www.mieuxenseigner.ca

et www.mieuxenseigner.fr

Pour me contacter:

http://www.melleseraphine.net

mademoiselleseraphine@live.be (en objet : les contes)

0479/982.759

DOCU – La rentrée scolaire avec le sourire ?

http://www.sophrologie-actualite.fr/2014/08/22/la-rentree-scolaire-avec-le-sourire/

 

L’été s’en va doucement et la rentrée scolaire approche à grands pas, une des périodes les plus stressantes de l’année pour beaucoup de parents !

Voilà un moment durant lequel la sophrologie va être bien utile, pour trouver le calme et la sérénité, pour relativiser et vivre ce défit en pleine confiance. Tous ceux et celles qui ont pratiqué la sophrologie à un moment de leur vie, quel qu’en soit la raison, vont pouvoir dépoussiérer les exercices appris pour mieux gérer le stress de cette période. Effectivement la sophrologie c’est un peu comme les tables de multiplication, il suffit de les apprendre pour s’en servir tout au long de notre vie !

Revenons à la rentrée scolaire : Chaque année c’est une épreuve, pour les enfants et les ados qui doivent reprendre le rythme et les bonnes habitudes, un inconfort vite compensé par les retrouvailles avec les copains. Une épreuve de taille également pour les parents (les mamans souvent en première ligne) qui se positionnent dans les starting-blocks : prêts ? Partez !!!

Et voilà la course qui commence, une sorte de slalom géant de fin d’été, entre les fournitures scolaires introuvables (le cahier travaux-pratiques /24×32 /petits carreaux / 96 pages / sans spirales… ), les certificats médicaux, les nouvelles baskets, les inscriptions aux activités et l’établissement du planning familial en casse-tête chinois avec les envies de chacun et les trajets à prévoir…

Et tous les ans, TOUS LES ANS c’est la même chose ! La course, la panique quelquefois, le stress, l’énervement, l’impression qu’on n’y arrivera jamais… et vous savez quoi ? Et bien, chaque année nous sortons triomphants de cette épreuve.

Épuisés parfois mais à chaque fois gagnants !

Et vous savez pourquoi ?

Tout simplement parce que nous savons le faire, parce que nous savons concilier, organiser, patienter, négocier, prévoir… et continuer. Et puis, parce que la vie continue ! Après cette rentrée scolaire comme après toutes les précédentes la vie retrouvera son cours, un peu pareil et un peu différent.

DOCU – Une ado de 13 ans crée un outil web contre le harcèlement

http://www.lesoir.be/622768/article/styles/air-du-temps/2014-08-11/une-ado-13-ans-cree-un-outil-web-contre-harcelement

DOCU – Emotions

De la colère à l’amour en passant par la peur… Une équipe de scientifiques s’est penchée sur la variation de la température corporelle en fonction des humeurs. Des résultats révélent que l’amour et le bonheur diffusent une chaleur dans tout le corps.

Fermez les yeux et imaginez la dernière fois que vous êtes tombée amoureuse. Des papillons dans le ventre, le cœur qui s’accélère ? Une équipe de scientifiques finlandais s’est penchée sur la question en menant un test informatique sur 700 volontaires finlandais, suédois et taïwanais afin de cartographier les sensations qu’ils ressentaient à travers leurs corps en fonction des émotions qui les traversaient.
‪#‎VuLu‬//Une étude vient de dévoiler que l’‪#‎amour‬ et le ‪#‎bonheur‬augmentaient la ‪#‎température‬ générale du ‪#‎corps‬ humain

L’étude qui est d’ailleurs toujours ouverte (vous pouvez y participer ici) a été publiée hier, dans la revue scientifique Proceedings of the National Academy of Sciences et a été dirigée par le psychologue de l’université d’Aalto d’Helsinki Lauri Nummenmaa. Elle a révélé que si le sentiment amoureux suscite des réactions dans le corps entier, la dépression a l’effet inverse et peut déclencher des douleurs dans les bras, les créateurs du test ont montré aux volontaires deux silhouettes blanches sur un écran puis leurs ont demandé de penser successivement à 14 émotions différentes : l’amour, le dégoût, la colère, l’orgueil…Les personnes interrogées ont dû peindre les parties du corps stimulées par l’émotion qui les traversaient.

Voici les résultats des réactions de notre corps en fonction des humeurs qui nous traversent :

2MOTIONS

DOCU – comment vos enfants vous voient-ils?

http://positivr.fr/les-mamans-vues-par-leurs-enfants/

DOCU – les enfants jetables

 

A l’heure actuelle, dans beaucoup de pays, les enfants sont maltraités, abandonnés ou mis à la rue pour diverses raisons.

Le Père Gabriel Mejia « récupère » ces enfants, les met en sécurité, leur offre un toit, les nourrit et leur apporte ce dont tout enfant a besoin : de l’attention, de l’affection et de l’amour pour pouvoir se reconstruire et grandir sereinement.

J’insiste sur les moments de qualité au quotidien, ils ne sont pas un luxe mais une nécessité.

 

Laissez-vous inspirer par l’Oeuvre de cet homme et faites tourner si vous pensez si l’exemple vaut la peine.

 

Lise Larbalestrier

http://www.melleseraphine.net

CONSEIL – L’éducation à la finlandaise

http://www.kaizen-magazine.com/les-secrets-de-leducation-a-la-finlandaise-chaque-eleve-est-important/

eXTRAIT :

Chaque élève est important

Il y aurait beaucoup à dire sur le modèle finlandais, ses pratiques, sa structure et ses modes d’évaluation, mais ce qui fait le secret de son étonnante réussite réside peut être dans le choix du pays de replacer l’élève, et non les savoirs, au cœur du système scolaire. Chaque élève est important et c’est l’école qui doit s’adapter à cette singularité, plus que l’élève à un système rigide.

Comme le dit Paul Robert, « l’idée qu’un élève heureux, épanoui, libre de se développer à son rythme, acquerra plus aisément les savoirs fondamentaux n’a rien d’une utopie de pédagogue illuminé en Finlande : c’est tout simplement ce qui oriente l’action de tous : Etat, municipalités, chefs d’établissement, professeurs… ». M. Hannu Naumanen, principal du collège Pielisjoki, précise : « on ne peut forcer les élèves ; il faut leur donner des possibilités différentes d’apprendre, d’acquérir des compétences. »

DOCU – Rdv entre un père et sa fille

http://www.ohmymag.com/enfants/ce-papa-a-decide-de-montrer-ce-qu-039-est-un-premier-rendez-vous-reussi-a-sa-fille-vous-allez-fondre_art80756.html

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑