Merci pour votre question ❤

L’inconscient n’a pas d’âge et les contes que j’écris s’adressent directement à lui. Ce qui permet de les utiliser très tôt (déjà dans le ventre pour « enceinte », de les utiliser avec un public « atopique » (trisomie 21,…), de les travailler en famille (avec le petit frère/la petite soeur et bébé) comme « Nina » ou « lui ».
Je vous invite à regarder cette vidéo de Boris Cyrulnik qui vous expliquera tout. Principalement à partir de la minute 34.
Pour les futures mamans, je vous conseille de le regarder dans son entièreté.

 

Publicités